Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

MARGAUX

Courage : ardeur, bravoure, audace, énergie, force

Voila comment définir ce millésime « le courage ».  Ce cycle végétatif fut si particulier en commençant par un hiver des plus pluvieux. Les stratégies de protection et d’alimentation du vignoble ont joué un rôle primordial dans l’évolution du cycle végétatif. L’été avec un mois de juillet très chaud et sans pluies nous donnait enfin de l’espoir. Il fallait être réactif pour tout enchainer.

Notre force à mon Monbrison, la vendange parcellaire nous a permis de sélectionner les raisins en fonction de leur évolution phénologique et sanitaire.  Des vendanges ou le tri a occupé une place très importante pour augmenter la qualité des raisins à l’intérieur du cuvier.

Après tout le courage, l’énergie et la force de toute l’équipe au cours de l’année ce millésime a pu naître dans de bonnes conditions au sein du cuvier.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13 Ha 20 sur graves Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuellement en cagets Sélection parcelleaire

Élevage

18 mois en barriques 100 % chênes français

Assemblage

28% Merlot, 60% Cabernet Sauvignon, 7% Cabernet Franc, 5% Petit Verdot

La Note de Dégustation de Bernard Burtschy 

4/5 Déguster en 2014

« Un joli vin frais de demi-corps, bon équilibre, frais en finale avec une touche boisée. »

 

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

UN MILLESIME DE VIGNERON

« Il fallait en 2012 être attentif et réactif »

Le retour d’un climat océanique marqué.

La vinification dans un nouveau cuvier a facilité la sélection parcellaire pour exprimer au mieux le potentiel de chaque terroir de la propriété.

« Un millésime ou le cabernet sauvignon a encore ; par son niveau qualitatif permit un très joli vin avec beaucoup de finesse ».

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13 Ha 20 sur graves Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuelles en cagettes Sélection parcellaire

Élevage

18 mois en barriques 100 % chênes français

Assemblage

29% Merlot, 68% Cabernet Sauvignon, 3% Petit Verdot

Le Point, 14.5/20, Mai 2013
“Fruits rouges, grillé, bouche souple en attaque, marqué par la prise de bois, structure fine, pas trop extraite”

Recommandé par Wine Spectator, Noté 88-91/100.

“Un style élégant et ample tout en nuances. Il offre des arômes de prune, de cerise, de bergamote, de thé noir avec une légère touche de minéralité au final en bouche. Complexe, il est très agréable à boire !”

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

UN MIllESIME PRECOCE!

Hormis 2003 et son été caniculaire, jamais de mémoire de vigneron, les vendanges n’ont eu lieu si tôt dans l’année. Conséquence visible du réchauffement climatique, l’avancement des dates de vendanges se confirme. Ainsi, globalement, c’est avec deux semaines d’avance sur les habitudes que les premiers coups de sécateurs ont déjà résonné dans les vignes, pour amener les fruits de cette année vers les cuves.

 

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20 - 45 ans 7 500 pieds/ha - Graves profondes Travail du sol intégral, travaux en vert Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuelle en cagette, double tri Sélection parcellaire

Élevage

18 mois en barriques 100 % barriques chêne Français (dont 40% Barriques Neuves)

Assemblage

25% Merlot, 24% Cabernet Franc, 51% Cabernet Sauvignon

La note de dégustation de Bernard Burtschy, 4/5 Dégusté en 2012
“Un vin végétal et frais, assez rigoureux qui se goûte mal et qui demandera un peu de temps pour sortir de son austérité.”

16-17/20 Bettane & Desseauve Avril 2012
“Comme souvent un exemplaire style margalais.”

Quarin: 15/20
Wine Spectator: 86-89/100
Jancis Robinson: 16.5/20

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

COMME UN AIR DE PARADIS! 

Les conditions climatiques de l’année ont permis d’avoir un raisin sain et mur. Tout à été mis en œuvre pour optimiser ce potentiel incroyable, dédoublage, épamprage, effeuillage précoce, vendange verte,…

Au moment de la récolte tout était réuni : du fruit, des composés phénoliques riches et extractibles, de l’acidité, des raisins sains et un merveilleux temps Comme un air de Paradis.

Au fil de la vinification on découvrait à quel point ce millésime serait très grand pour longtemps.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13 Ha 20 sur graves Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuelles en cagettes Sélection parcellaire

Élevage

18 mois en barriques 100 % chênes français

Assemblage

28% Merlot, 69% Cabernet Sauvignon, 3% Petit Verdot

Wine Spectator : 90/93

“A bright, floral style, with violet and singed iron notes up front, followed by silky-textured red currant, black cherry and damson plum fruit. An iron note frames he finish.”

Terre de vin, La sélection Bettane et Desseauve : 16/20

« Une touche de poivron, rare dans ce millésime, qui déplaira sans doute à certains, mais pas à moi, beaucoup de finesse, de fraîcheur, de naïveté bien comprise, désaltérant et fin. Un margaux à « l’ancienne » très attachant.”

Le Revenu du Vin de France, RVF n°552, Juin 2010 – Réussite Exceptionnelle
“Ce vin affiche un côté très classique, assis sur une belle trame de cabernet. Il ne manque pas de longueur et évoluera parfaitement. Saluons une très belle réussite pour cette propriété qui revient au premier plan.”

Vinifera, Mai 2011 – L’harmonie hors norme
“Nez fin, fruits rouges, menthol, touche florale. On retrouve cette thématique dès l’entrée en bouche. Il est doté d’une belle tonicité, et s’il apparaît moins large, « épaulé » que d’autres, il retient l’attention par son équilibre très réussi et son caractère très digeste.”

Decanter : 17****

Fragant, elegant crushed blackcurrant fruit, good concentration of old-vine depth and will show very well. Drink 2015 – 2025

Vinum :18
Jancis Robinson : 16
Le Point : 14,5/15
Weinwisser, René Gabriel : 17

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

« Le vin est la réponse de la terre au soleil. »

Le mois de septembre ensoleillé avec de faibles pluies conduisait à un stress hydrique marqué. Les degrés d’alcool étaient très élevés, la maturité phénolique évolue pour sa part lentement malgré un fort potentiel. Mais le soleil de la journée mêlé aux nuits fraîches nous conduisait à un raisin mûr et aromatique.

Le début des vendanges fut le 24 septembre pour les merlots pour finir le 6 octobre avec les cabernets sauvignon. Le Soleil nous a accompagné pendant toutes les vendanges.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20 - 40 ans 7 500 pieds/ha - Graves profondes Travail du sol intégral, travaux en vert Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuelle en cagette, double tri Sélection parcellaire

Élevage

18 mois en barriques 100 % barriques chêne Français (dont 40% Barriques Neuves)

Assemblage

36% Merlot, 59% Cabernet Sauvignon, 5% Petit Verdot

La Revenu du Vin de France  RVF n°542, Juin 2009

« Notre coup de cœur à Margaux ! Grand Millésime 2009 ! »

La Revenu du Vin de France: 2009 ou le retour de Vonderheyden!
“C’est incroyable, il faut à nouveau compter avec ce cru bourgeois de Margaux. Le 2009 s’impose comme une réussite incontestable et signe le retour de cru au plus haut niveau. Doté d’un remarquable terroir et conduite de main de mitre par jean-Luc Vonderheyden durant les années 80, Monbrison s’était imposé comme l’un des crus majeurs de l’appellation. Hélas le décès de ce viticulteur visionnaire avait freiné la dynamique du cru. Son frère Laurent désormais en charge du Château, l’a remis sur les rails du succès. Ne manquez pas le 2009.”

Vinifera, Mai 2010. N°42, par Jacques PERRIN Sous le signe de l’exception

« Coup de cœur » / « Vin de l’Amateur éclairé » / « Grand Vin », 92/100, MONBRISON ****
“On ne peut qu’admirer l’élégance et l’équilibre particulièrement réussi de ce vin aux notes de fruits rouges, de graphite, d’une grande fraîcheur. Le corps est harmonieux, légèrement épicé dans sa saveur et offre une belle persistance. Sans doute le meilleur Monbrison de ces dernières années !”

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

Campagne 2008, La Patience

Les conditions climatiques en 2008 comme en 2007 nous ont rappelé que « La Patience » était une qualité essentielle dans l’obtention d’un grand vin. Après avoir craint une maturité difficile, le soleil, le vent et la fraicheur des nuits sont venus nous offrir une excellente période de maturation pour les raisins. Les vendanges tardives nous ont permis de réaliser un grand margaux avec plein de sérénité.

Le proverbe de l’année: « On distingue dans l’eau son propre visage mais dans le vin on aperçoit le cœur d’un autre. »

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20, 40 ans, 7 500 pieds/ha; Graves profondes Travail du sol intégral, travaux en vert

Vendanges

Manuelle en cagette, double tri Sélection parcellaire

Élevage

18 mois en barriques 100 % barriques chêne Français (dont 40% Barriques Neuves)

Assemblage

37% Merlot, 3% Cabernet Franc, 55% Cabernet Sauvignon, 5% Petit Verdot

Vinum, Juin 2009 / www.vinum.info 

« On ne peut pas dire que la région de Margaux ait été particulièrement privilégiée en 2008. Le mérite de ce domaine d’exception n’en est que plus grand. Son immense complexité aromatique, son élégance, son raffinement, sa densité et sa longueur, ses tannins fins et polis le rangent parmi les très bonnes affaires dans ce millésime. 2016 à 2030 »

Vinifera, Juin 2009 n° 40
Rob d’intensité moyenne. Nez orienté sur le fruit, notes de cassis, fuite noirs. Belle entrée en bouche, précise, dense. La trame est plutôt ferme pour un Monbrison avec un caractère épicé. Finale de caractère, qui offre une certaine complexité.

Vinifera, Mardi 17 Mai 2011 – Le blog de Jacques PERRIN
« Il n’y a pas d’autobiographie : la vie ne s’écrit pas. Elle se vit. Ecrire la vie, c’est la revivre autrement, selon d’autres perspectives. Destins croisés. Rencontres. Instantanés. Territoires du goût. Archipels à explorer. »

Nez de poivre blanc, floral. Notes grillées, balsamiques, de fruits rouges. Pas très intense. Entrée en bouche souple. Il se raffermit en milieu de bouche. Jolie trame, assez ferme. C’est un vin droit, rigoureux, plus structuré qu’il n’en a l’air de prime abord. Un très beau classique. Finale fraîche, sur les fruits rouges. Un classique !

Gilbert & Gaillard 2013
Note : 92/100 – Robe rouge vif très pur. Le nez fruité dégage une grande élégance avec fond boisé discret. La bouche est à la fois ample, soyeuse, les tannins sont veloutés et le fruit parfaitement mis en valeur. Un millésime très complet et encore bien jeune.

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

Le mois d’avril, une nouvelle fois très doux entraînant un débourrement précoce, nous laissait envisager un nouveau 2003.

La fin du cycle voit l’établissement d’un temps chaud et sec avec nuits fraiches qui vient récompenser et valoriser les efforts considérables déployés tout au long de cette saison.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20 à 35 ans; 7 500 pieds/ha; Graves profondes; Débourgeonnages et Effeuillages manuels

Vendanges

Vendanges manuelles en cagettes - Double tri

Élevage

Elevage 18 mois en barriques 100 % barriques chêne Français

Assemblage

25% Merlot, 3% Cabernet Franc, 63% Cabernet Sauvignon, 9% Petit Verdot

Vinum, Juillet/Août/Septembre 2008 / www.vinum.ch : 17,5/20, Grand Vin de l’Année

Aucun autre Cru bourgeois ne se démarque autant que celui-ci, dans un millésime pourtant difficile pour le Médoc. Cela ne veux pas dire pour autant qu’il cherche à plaire avec des tannins larges, à surmaturité, ou par une abondance en alcool. Au contraire, il possède des tannins ciselés, de la précision dans son expression aromatique, de la race et de la densité, une longue finale tannique et fruitée. S’il fallait encore une preuve du caractère spectaculaire du terroir et de ce domaine, et de l’excellent travail qui y est réalisé, en voici une. Un must, qualitativement à la hauteur d’un Deuxième cru. 2014 à 2020.

Vinum, Mars 2010 / www.vinum.ch : 17,5/20
« Il domine de très loin la dégustation dans l’appellation Margaux, et fait encore partie cette année, des meilleurs vins de tout le Médoc. Fruits, Elégance, Finesse, Race, Complexité, meilleur Equilibre. »

Le Revenue du Vin de France, LA RVF N°539 – Mars 2010 : 16/20
Le plaisir du fruit avant tout ! « Très belle expression aromatique aux nuances florales et de fruits rouges. Son caractère tannique lui laisse présager un bel avenir. »

Decanter 16,33/20
“Heady spice and cedar-flattering new oak. Smooth attack, soft and elegant. Not huge, relatively tight but well-managed. From 2010’ (SH) »

 

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

Pendant la période de Février à Mars, les vignes ont été bien bien arrosés entraînent un débourrement sans problèmes, suivi par une période de sècheresse sur Avril/Mai/Juin. Les températures augmentent entraînant une progression rapide de la vigne pour retourner un cycle normal.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20 à 30 ans; 7 500 pieds/ha; Graves profondes, Ebourgeonnages et Effeuillages manuels

Vendanges

Vendanges manuelles en cagettes - Double tri

Élevage

Elevage 18 mois en barriques 100 % barriques chêne Français (dont 40 % Barriques Neuves)

Assemblage

41% Merlot, 2% Cabernet Franc, 50% Cabernet Sauvignon, 7% Petit Verdot

Le Guide Hahette des Vins 2010

“Etabli sur une terrasse de graves et serti dans un îlot de verdure avec son allée de cyprès, Monbrison tranche dans le paysage. Son vins s’annonce par une couleur grenat à frange vive et par un bouquet dont les parfums de fruits rouges sont enrobés de notes grillées. Une structure harmonieuse, charnue et équilibrée, vient compléter cet ensemble qui demande à être attendu pendant quatre ou cinq ans.”

Guide Glbert & Gaillard des Vins, 93/100

« Robe rouge vif. Nez d’une grande pureté, évolutif, avec une qualité de fruit prometteuse. La bouche est animée d’une formidable sève et portée par une fraîcheur incomparable. Déjà une grosse persistance aromatique, une grande réussite dans ce millésime. »

Le Revenue du Vin de France, LA RVF N°539 – Mars 2010 : 15,5/20 – Des bouteilles à attendre en cave !
« Bouche ample et généreuse. Expression aromatique d’une réelle finesse avec des tanins suaves en finale. »

Decanter 50 Best-Value Reds

“Seductive, opulent spice with ripe fruit behind. This is classy. Wide-ranging, expressive with evident fruit ripeness. Highly rewarding.” (HR)

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

« Ca, c’est un bel hiver ! : froid, sec, pas de maladies… on taille court pour faire du bon » (Mahmoud le 25 janvier 2005 )

« Tout les ans, c’est pareil et pourtant, c’est toujours différent : cette année on rehausse le palissage » (Cyril le 19 avril 2005 )

« Qu’est ce qu’il fait sec !!! Malgré cela, on fait tomber des raisins dans les jeunes vignes pour ne pas les épuiser. (Maryse le 10 juillet 2005 )

« Un potentiel pareil !!! C’est incroyable… Nous avons une Ferrari dans les mains… quel plaisir à piloter ! » (François le 10 octobre 2005 )

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20; 30 ans; 7 500 pieds/ha; Graves profondes; Ebourgeonnages et Effeuillage manuel

Vendanges

Double tri; Manuelle en caget; Sélection des apports

Élevage

18 mois en barriques; 100 % barriques chêne Français (dont 40 % Barriques Neuves)

Assemblage

32% Merlot, 7% Cabernet Franc, 56% Cabernet Sauvignon, 5% Petit Verdot

Bettane & Desseauve, Le Grand Guide des Vins de France 2010, 16,5/20

« Beaucoup de personnalité et de style, nez fort élégant de fruits rouges, tanin fin, un margaux de classe, digne des grands vins de la fin des années 1980. »

Le Revenu du Vin de France, 16,5/20

« souple et rond, bien structuré.»

 

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

Une bonne initiation florale grâce à l’ensoleillement généreux de 2003, suivie de conditions pré-florales également satisfaisantes (printemps sec) en 2004 ont généré une fertilité élevée avec grappes nombreuses et de grande taille. Une contrainte hydrique d’une précocité exceptionnelle dans notre région explique la remarquable richesse phénolique des raisins.

La vigne, objet des soins toujours plus attentifs apportés aux opérations culturales (dont notamment la maîtrise des rendements n’attendait qu’un mois de septembre assez chaud et exceptionnellement sec pour parfaire une maturation lente et complète de tous les cépages.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

12 ha 10; Age 41 ans; Travail mécanique du sol, raisonnement de la lutte fongicide, dédoublages, effeuillages précoces.

Vendanges

Manuelle, en cagettes de 30 kg. Double –tri de la vendange.

Élevage

100 % barriques, dont 40 % bois neuf, chêne Français exclusivement. Soutirages de barrique à barrique. Collage au blanc d’œuf. Pas de filtration. 54 % de la récolte sélectionnés en grand vin.

Assemblage

56 % Cabernet Sauvignon, 31 % Merlot, 7 % Cabernet Franc, 6 % Petit Verdot

Bettane & Desseauve, Le Grand Guide des Vins de France, 15,5/20

« Belle délicatesse aromatique, tanin maîtrisé et comme apaisé, demi-vinosité mettant bien en valeur le raffinement de la texture, margaux féminin et fort réussi. »

Bouquet de
Monbrison

Château

Monbrison

Margaux

L‘année 2003 fût une année globalement sèche, bien que nous ayons subi des précipitations ponctuelles et assez intenses. Ces conditions météorologiques combinées à l’essence même du terroir d’Arsac se sont révélées formidables pour la maturation du raisin. Les différents paramètres analytiques et les rendements (46 hl/ha) en témoignent.

Le plus, les efforts déployés au vignoble (travaux en vert, renouvellement du vignoble, rehaussage du palissage) ainsi qu’au chais (augmentation du rapport hauteur/diamètre des cuves, optimisation du tri, sélection des apports plus fine) nous ont permis de franchir un nouveau pas dans notre quête pour un vin toujours plus grand, toujours plus Margaux, toujours plus MONBRISON.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

12 ha 10; Age 40 ans; Travail mécanique du sol, raisonnement de la lutte fongicide, dédoublages, effeuillages précoces.

Vendanges

Manuelle, en cagettes de 30 kg. Double –tri de la vendange.

Élevage

100 % barriques, dont 40 % bois neuf, chêne Français exclusivement. Soutirages de barrique à barrique. Collage au blanc d’œuf. Pas de filtration. 52 % de la récolte sélectionnés en grand vin.

Assemblage

55 % Cabernet Sauvignon, 30 % Merlot, 11 % Cabernet Franc, 4 % Petit Verdot

Château
Monbrison
Haut-Médoc de
Monbrison

Bouquet de

Monbrison

Margaux

UN MIllESIME PRECOCE!

Hormis 2003 et son été caniculaire, jamais de mémoire de vigneron, les vendanges n’ont eu lieu si tôt dans l’année. Conséquence visible du réchauffement climatique, l’avancement des dates de vendanges se confirme. Ainsi, globalement, c’est avec deux semaines d’avance sur les habitudes que les premiers coups de sécateurs ont déjà résonné dans les vignes, pour amener les fruits de cette année vers les cuves.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20, 48 ans, 30 hl/ha; 8 500 pieds/ha ; Travail mécanique du sol; Raisonnement de la lutte fongicide, effeuillages, vendanges vertes

Vendanges

30 hl/ha; Manuelle, en cagettes de 30 kilos, tri sur table au chai;

Élevage

25 % barriques neuves, 50 % d’un vin, 25% barriques de 2 vins ; Chêne Français exclusivement; Soutirages de barrique à barrique; Collage au blanc d’œuf; Pas de filtration

Assemblage

20% Merlot, 60% Cabernet Sauvignon, 17% Cabernet Franc, 3% Petit Verdot

Le second vin de Monbrison possède une structure tannique souple avec beaucoup de rondeur. Le nez est élégant avec des notes de fruits rouges bien mariés avec un boisé discret.

Château
Monbrison
Haut-Médoc de
Monbrison

Bouquet de

Monbrison

Margaux

COMME UN AIR DE PARADIS! 

Les conditions climatiques de l’année ont permis d’avoir un raisin sain et mur. Tout à été mis en œuvre pour optimiser ce potentiel incroyable, dédoublage, épamprage, effeuillage précoce, vendange verte,…

Au moment de la récolte tout était réuni : du fruit, des composés phénoliques riches et extractibles, de l’acidité, des raisins sains et un merveilleux temps Comme un air de Paradis.

Au fil de la vinification on découvrait à quel point ce millésime serait très grand pour longtemps.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20, 45 ans; 8 500 pieds/ha; Travail mécanique du sol; Raisonnement de la lutte fongicide, effeuillages, vendanges vertes

Vendanges

30 hl/ha, Manuelle, en cagettes de 30 kilos, tri sur table au chai

Élevage

50% barriques d’un vin, 50% barriques de 2 vins; Chêne Français exclusivement; Soutirages de barrique à barrique - Collage au blanc d’œuf. Pas de filtration

Assemblage

22% Merlot, 51% Cabernet Sauvignon, 21% Cabernet France, 6% Petit Verdot

Le second vin de Monbrison possède une structure tannique souple avec beaucoup de rondeur. Le nez est élégant avec des notes de fruits rouges bien mariés avec un boisé discret.

Château
Monbrison
Haut-Médoc de
Monbrison

Bouquet de

Monbrison

Margaux

« Le vin est la réponse de la terre au soleil. »

Le mois de septembre ensoleillé avec de faibles pluies conduisait à un stress hydrique marqué. Les degrés d’alcool étaient très élevés, la maturité phénolique évolue pour sa part lentement malgré un fort potentiel. Mais le soleil de la journée mêlé aux nuits fraîches nous conduisait à un raisin mûr et aromatique.

Le début des vendanges fut le 24 septembre pour les merlots pour finir le 6 octobre avec les cabernets sauvignon. Le Soleil nous a accompagné pendant toutes les vendanges.

Sol

Graves pyrénéens

Vignoble

13ha20; 47 ans; 7 500 pieds/ha; Graves profondes' Travail du sol intégral, travaux en vert Lutte Raisonnée

Vendanges

30 hl/ha, Manuelle, en cagettes de 30 kilos, tri sur table au chai

Élevage

50% barriques d’un vin, 50% barriques de 2 vins; Chêne Français exclusivement; Soutirages de barrique à barrique; Collage au blanc d’œuf. Pas de filtration

Assemblage

37% MERLOT, 40% CABERNET- SAUVIGNON, 23% CABERNET-FRANC

Le second vin de Monbrison possède une structure tannique souple avec beaucoup de rondeur. Le nez est élégant avec des notes de fruits rouges bien mariés avec un boisé discret.

Bouquet de
Monbrison

Haut-Médoc de

Monbrison

Haut-Médoc

UN MIllESIME PRECOCE!

Hormis 2003 et son été caniculaire, jamais de mémoire de vigneron, les vendanges n’ont eu lieu si tôt dans l’année. Conséquence visible du réchauffement climatique, l’avancement des dates de vendanges se confirme. Ainsi, globalement, c’est avec deux semaines d’avance sur les habitudes que les premiers coups de sécateurs ont déjà résonné dans les vignes, pour amener les fruits de cette année vers les cuves.

Sol

Structure sableuse argileuse pour Moulis et graves fines sableuses pour Listrac

Vignoble

2ha96; 25 ans Sur 2 communes Moulis et Listrac; 6666 pieds/ha; Travail du sol intégral (4 façons), travaux en vert (épamprages, effeuillages, vendanges vertes) ; Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuelle en cagette, double tri à la réception Sélection parcellaire

Élevage

12 mois en barriques; 100 % barriques chêne Français; 25% barriques neuves (300L)

Assemblage

55% Merlot, 45% Cabernet Sauvignon

Un vin généreux et concentré. Une jolie robe grenat agrémentée d’un bouquet complexe où les senteurs toastées viennent soutenir les fruits mûrs et les fleurs séchées. Une bouche ample reposant sur des tanins charnus, élégamment enrichis par un joli boisé. Un subtil mariage du Merlot et des senteurs de chêne finement toasté.

Bouquet de
Monbrison

Haut-Médoc de

Monbrison

Haut-Médoc

COMME UN AIR DE PARADIS! 

Les conditions climatiques de l’année ont permis d’avoir un raisin sain et mur. Tout à été mis en œuvre pour optimiser ce potentiel incroyable, dédoublage, épamprage, effeuillage précoce, vendange verte,…

Au moment de la récolte tout était réuni : du fruit, des composés phénoliques riches et extractibles, de l’acidité, des raisins sains et un merveilleux temps Comme un air de Paradis.

Au fil de la vinification on découvrait à quel point ce millésime serait très grand pour longtemps.

Sol

Structure sableuse argileuse pour Moulis et graves fines sableuses pour Listrac

Vignoble

2ha96 - 25 ans; Sur 2 communes Moulis et Listrac; 6666 pieds/ha; Travail du sol intégral (4 façons), travaux en vert (épamprages, effeuillages, vendanges vertes); Lutte Raisonnée

Vendanges

Manuelle en cagette, double tri à la réception Sélection parcellaire

Élevage

12 mois en barriques; 100 % barriques chêne Français; 25% barriques neuves (300L)

Assemblage

54% Cabernet-Sauvignon, 46% Merlot